Le réseau des Mille-Pattes de l'Hérault

Questions/Réponses

mardi 1er mars 2005

C’est bien joli votre idée, mais sérieusement comment envisagez-vous les questions de responsabilité ? Nous attachons la plus grande importance à ce point. Tout accident doit être évité. La formation des accompagnateurs et la sensibilisation des enfants, sont les premières choses à faire. Ensuite, les tracés des lignes doivent être « expertisés » avec la police et la gendarmerie. Il est judicieux de structurer l’opération en association qui puisse être assurée pour couvrir tous ses adhérents, enfants ou accompagnateurs. Enfin, le Ministère de la Jeunesse et des Sports a défini des règles strictes sur le nombre d’enfants que peut raisonnablement encadrer un accompagnateur.

Franchement, je trouve l’idée de votre projet sympa mais moi, je n’ai pas le temps d’accompagner ! Tout le monde est vigilant sur son emploi du temps. Le système fonctionne sur une rotation des accompagnements, il n’y a aucune perte de temps. Si vous ne pouvez pas accompagner les enfants chaque jour (ce qui est le cas de la plupart), vous accompagnez un seul jour, les autres jours d’autres parents s’en occupent ! Vous gagnerez du temps et vous aurez été présent un minimum. Question d’organisation ! Certes, on ne pourra pas faire marcher une ligne si tous les parents « bottent en touche » ! Ce sera au « pilote de ligne » de décider au cas par cas, si les capacités d’encadrement sont suffisantes pour garantir la sécurité des enfants.

Comment faites-vous les jours de pluie ? Bon, on a quand même la chance d’habiter dans une région où le temps est généralement favorable ! Quand il y a alerte d’inondation, c’est sûr, on arrête ! S’il y a une pluie fine, on peut quand même marcher non, on n’est pas fait en sucre !? Un bon imperméable ou un parapluie et le tour est joué... En général, le pédibus fonctionne mais là encore, c’est le « pilote de ligne » qui décide pour sa ligne, il peut être nécessaire de l’appeler en cas de doute...

Je n’ai pas que des enfants en école primaire, comment puis-je faire avec les trajets de mes autres enfants ? Si vos enfants sont collégiens, c’est simple ; Ils peuvent se joindre au cortège sans difficulté mais les horaires sont souvent différents. Au-delà de la 6ème, ils peuvent souvent se débrouiller seuls. Certains pédibus intègrent des enfants de maternelle dès qu’ils savent raisonnablement marcher et quand ils n’habitent pas trop loin. Vous pouvez également vous joindre au groupe avec votre poussette et passer chez l’assistante maternelle après....

J’embauche à 8 heures à Montpellier et je dépose mes enfants à la garderie du matin, comment puis-je faire ? Les pédibus ou vélobus arrivent seulement 5 à 10 minutes avant la classe et repartent en fin d’après-midi avec le même timing. Effectivement, des parents utilisent les services de garderie du matin ou du soir. Le problème est que les horaires sont très répartis sur les arrivées et les départs de la garderie. Le pédibus a du mal à s’adapter si le nombre d’enfants et d’accompagnateurs n’est pas assez élevé. Toutefois, vous pouvez faire le pédibus le matin et pas le soir ou inversement. En règle générale, on peut facilement démarrer un pédibus un samedi matin, en aller et retour, puis étendre à des matins de semaine et finir par organiser le retour en fin d’après-midi...

Répondre à cet article


Nous contacter | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette