Le réseau des Mille-Pattes de l'Hérault

Renouveler les panneaux aux arrêts et le marquage au sol

pour garantir la lisibilité terrain du pédibus

jeudi 10 mars 2005

Implanter des panneaux "durables" est une priorité.

Nous avions fabriqué des panneaux pour le démarrage du pédibus qui ont rempli leur fonction initiale mais doivent être renouvelés de façon plus durable. Ces panneaux étaient en bois contreplaqué de 5mm de format A3 avec la fiche de l’arrêt collée sous plastique autocollant débordant. Etaient présentées, les informations suivantes : nom de la ligne, nom de l’arrêt, les heures de passage aux arrêts, un tracé sommaire de la ligne et le contact de l’association. Ces panneaux étaient fixés avec des fils de fer à différents supports (candélabre, mât de signalisation, grillage...).

Dès les premiers jours, certains avaient été dégradés et remplacés immédiatement afin de bien montrer notre volonté de mettre en place le pédibus avec un bon niveau d’information. Après quelques semaines, d’autres panneaux avaient été dégradés que nous n’avions pas pu renouveler. Certains ont été taggés, d’autres arrachés ou cassés.

Après 3 mois sous les intempéries de l’automne et de l’hiver, quasiment tous sont devenus très peu lisibles. Il ne doit rester à l’heure actuelle que environ 50% des panneaux initiaux. Nous n’avions pas pu faire évoluer l’information de certaines des lignes dont le tracé ou les horaires avaient changé. L’ouverture aux jours de semaine n’a été présentée sur aucun des arrêts et ne se connaît que par le « bouche à oreille », ce qui ne favorise pas la lisibilité du service.

Il nous semble donc primordial, pour marquer la permanence du pédibus et sa pérennisation, de changer tous les panneaux par une forme plus solide et permanente. Nous avions environ 45 arrêts placés sur le territoire de Saint Gély. Par contre, certains points d’arrêts se sont avérés quasiment inutiles, ne desservant en fait personne. Notre besoin est de pouvoir afficher des informations aux arrêts cruciaux et de pouvoir les faire évoluer dans le temps. Disposer de mâts d’affichage inspirés des arrêts de bus urbains nous semble une solution à approfondir.

Une annonce a été passée auprès de l’Association des Départements Cyclables (ADC) visant les gestionnaires de réseaux de bus afin de tester la possibilité de récupérer d’anciens mâts d’arrêts de bus enlevés suite au renouvellement de la signalisation. A ce jour aucune réponse n’a été obtenue. Ce recyclage nous permettrait toutefois de réduire de façon considérable le coût de cette signalisation. Nous continuons notre recherche mais proposons que soit étudiées des solutions alternatives de qualité satisfaisante avec la commune de Saint Gély-du-Fesc.

Nous retenons les principes généraux suivants pour la signalisation verticale des pédibus / vélobus :
- Panneaux rigides de taille approximative A3 en format haut avec :

  • un panneau support de fond plutôt métallique galvanisé ou émaillé avec bords recouvrant pour lui donner de la rigidité
  • un panneau frontal transparent en PVC ou autre ; résistance au feu et possibilité de « détagger » de façon simple

- Fixation sans mât ou poteau propre sur support existant de type candélabre, poteau de signalisation, mur ou grillage avec bague ou collier métallique ; Nécessité d’un accord avec la municipalité
- Possibilité d’ouverture du panneau pour changer l’information des arrêts avec vis spéciale (triangulaire ou forme spéciale...) ; Le panneau devra être étanche pour que la feuille papier intérieure ne se dégrade pas.

De même, la signalisation au sol (logo de piétons adultes et enfants) a été un très bon moyen de marquer le trajet des lignes de pédibus. Ce marquage a bien plu aux enfants et permet d’accroître la visibilité du pédibus sans « polluer » l’espace urbain. Le marquage que nous avions effectué a très bien tenu mais il conviendrait de le renouveler de façon plus professionnelle. Les logos devraient être un peu plus gros que ceux que nous avons apposés. Toute apposition de nouveaux logos nécessitera d’enlever les anciens. Nous recommandons de rester avec une peinture identique à la couleur de la ligne. L’association des Mille-Pattes souhaiterait que la commune prenne en charge cette signalisation verticale et horizontale. En effet, les moyens nécessaires à la fourniture et la pose de tels panneaux dépassent ceux de l’association alors que ce type d’intervention semble du ressort de la municipalité.

Images

Les panneaux actuels ont remplis leur mission en période test mais ils sont (...)

Répondre à cet article


Nous contacter | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette